Les stages d'élève conservateur du patrimoine

Le but de l’INET et de l'INP est de préparer au mieux les élèves conservateurs territoriaux du patrimoine à la réalité du monde du travail pour le service public local. A cet effet, des stages professionnalisants leur permettent de se forger une pratique sur le terrain en pilotant des projets et s’imprégnant de leur univers de travail.
C’est également pour eux, la possibilité de développer leur réseau professionnel.

Le stage en administration culturelle (1 mois) se déroule dans une direction régionale des affaires culturelles ou dans un service culturel de collectivité territoriale. Intervenant deux mois après le début de la formation, cette immersion dans une administration culturelle doit permettre au stagiaire d’acquérir une vue d’ensemble des objectifs et des conditions d’élaboration de la politique culturelle en région, de découvrir le service public et ses modes de fonctionnement.

Le stage patrimonial de spécialité (5 mois) a pour objectif de préparer l’élève conservateur à ses futures fonctions en lui faisant découvrir, aux côtés de son chef de stage, tous les aspects du métier.  Le stagiaire se voit en outre confier un travail scientifique dont il a la responsabilité et pour lequel il devra remettre un livrable à l’issue du stage. Il a ainsi l’occasion d’expérimenter l’interaction entre les aspects scientifiques de son métier et ses responsabilités administratives, tout en s’exerçant aux réalités concrètes et humaines de ses futures fonctions.

Le stage à l'étranger (7 semaines) est un stage d’immersion dans une institution patrimoniale de la spécialité du stagiaire. Il vise à lui faire découvrir des collections, des sources documentaires ainsi que d’autres méthodes de travail et de nouvelles approches du patrimoine.

Un dernier stage patrimonial (4 semaines) se déroule dans un établissement ou un service correspondant à une spécialité patrimoniale autre que celle de l’élève conservateur. Il doit lui permettre de mieux comprendre les missions et les méthodes de travail des conservateurs appartenant à une autre spécialité, et favoriser à terme la collaboration entre les différents services patrimoniaux.